Current | Search | RSS Feeds

Intégration de la biodiversité des eaux douces dans le processus de développement en Afrique: Collecte d’informations et sites de démonstrations

La Commission de la sauvegarde des espèces de l’UICN a reçu de la Commission européenne un financement pour le projet « Intégration de la biodiversité des eaux douces dans le processus de développement en Afrique : collecte d’informations et sites de démonstration.


Action Description:

La Commission de la sauvegarde des espèces de l’UICN a reçu de la Commission européenne un financement pour le projet « Intégration de la biodiversité des eaux douces dans le processus de développement en Afrique : collecte d’informations et sites de démonstration.

Nom du Projet: Intégration de la biodiversité des eaux douces dans le processus de développement en Afrique : Collecte d’informations et sites de démonstrations.
Pays concernés: Tous les pays de l’Afrique excepté l’Afrique de l’Est.
Date de démarrage: Janvier 2005
Date D'achèvement: Juin 2007
Partenaire: IUCN
Bénéficiaires: Organismes de bassins fluviaux, NEPAD, Centres de recherches nationaux, services techniques gouvernementaux et universités.

Justification du projet:
Dans le contexte de la crise mondiale de l’eau et des Objectifs de Développement du Millénaire (ODM) qui cherche à réduire de moitié le nombre de personnes sans accès à l'eau potable propre et à l'hygiène d'ici 2015, une plus grande attention doit être accordée à l'impact à grande échelle sur la biodiversité d'eau douce. Une initiative immédiate et à grande échelle est nécessaire pour évaluer le statut de la biodiversité de l'eau douce et pour intégrer cette information dans les processus de développement de l'eau si nous devons éviter un déclin massif de la perte de biodiversité d'eau douce et de potentialités naturelles pour des millions de vies et d’économies nationales dépendantes de ces biens et services de biodiversité.

Ce projet est particulièrement important pour l'Afrique, un continent avec de grands problèmes de pénurie d'eau et dont la majorité des populations est dépendante des produits fournis par la biodiversité d'eau douce et où l'information sur la diversité biologique d'eau douce est dispersée.

But et et objectifs:
Les objectifs globaux de ce projet sont les suivants:

  • La conservation et l’utilisation durable de la biodiversité des eaux douces partout en Afrique, face aux plans généralisés de mise en valeur à grande échelle des ressources en eaux.
  • La protection des moyens d’existence des millions de personnes qui, en Afrique, dépendent des biens et services fournis par la biodiversité des eaux intérieures.

L’objectif spécifique est de veiller à ce que la planification environnementale pour la mise en valeur des ressources en eau partout en Afrique soit basée sur l’intégration d’informations fiables sur le statut, la répartition et les exigences écologiques de la biodiversité des eaux douces, pour les groupes taxinomiques prioritaires comme les poissons, les plantes aquatiques, les mollusques, les libellules et les crustacées (crabes).

Résultats:

  1. Développement d’un réseau régional d’experts;
  2. Création d’une base de données régionales sur la biodiversité des eaux douces africaines;
  3. Renforcement des capacités régionales et nationales sur l’évaluation de la biodiversité avec la Liste Rouge de l’UICN;
  4. Publication d’un livre sur le Statut de la biodiversité des eaux douces africaines;
  5. Publication d’un rapport sur la biodiversité des eaux douces et habitats clés du bassin de la Gambie;
  6. Publication d’un document de stratégie pour l’intégration de la biodiversité dans le système de suivi hydrologique du bassin de la Gambie.

 

 

 


 
 


Action Partners:

Partenaire: IUCN
Bénéficiaires: Organismes de bassins fluviaux, NEPAD, Centres de recherches nationaux, services techniques gouvernementaux et universités.