All our publications and other materials

Current publications | Search

Plan de Suivi et de Conservation de l’Écorégion Littoral de l’Afrique de l’Ouest

L’Écorégion marine ouest africaine (WAMER) est l’une des zones les plus importantes en diversité biologique marine et côtière du monde. Elle s’étend sur 3200 km de côte, de la Mauritanie au nord jusqu’en Guinée au sud et jusqu’aux côtes du Cap Vert à l’ouest.


Description:

Plan de Suivi et de Conservation de l’Écorégion Littoral de l’Afrique de l’Ouest
par WWF West African Marine Ecoregion / Programme marin pour l’Afrique de l’Ouest et Wetlands International, Bureau régional Afrique

« L’Écorégion marine ouest africaine (WAMER) est l’une des zones les plus importantes en diversité biologique marine et côtière du monde. Elle s’étend sur 3200 km de côte, de la Mauritanie au nord jusqu’en Guinée au sud et jusqu’aux côtes du Cap Vert à l’ouest.

Plusieurs habitats critiques pour la biodiversité marine sont abrités par le réseau d’aires marines protégées (AMP) de la sous-région. Plus de 1000 espèces de poissons sont été recensées dans la région dont plusieurs sont partagées entre les États. La région a perdu l’essentiel de sa biomasse marine depuis 50 ans.

Il s’impose pour l’écorégion WAMER des mesures de conservation d’autant plus que plus de 60% de la population habite le long de la côte et leurs activités économiques dépendent de la mer.

Les ressources financières et technologiques étant  C’est un processus de priorisation à grande échelle qui consiste en une analyse intégrée de paramètres écologiques, sociaux et économiques.

Ce processus appelé « Conservation à l’échelle éco-régionale »  (30-50 ans) et sur le développement économique et social aux plans national et régional tout en y intégrant les questions environnementales. Il repose sur l’expertise locale et se focalise sur les sites considérés comme les plus importants.

Une fois les priorités acceptées, tous les acteurs peuvent travailler à leur réalisation à différentes échelles. Aussi, un planning consensuel donne une vision cohérente qui peut être présentée aux donateurs potentiels qui ont des priorités de financement différents. En effet, ce planning intègre les relations complexes entre des facteurs tels que l’intégrité de l’environnement, la sécurité alimentaire à long terme, le renforcement de la société civile et la réduction de la pauvreté


Les pays de l’écorégion WAMER ont enclenché ce processus sous la coordination du WWF et de WI à travers le PRCM. C’est ainsi qu’en 2004, à travers des ateliers régionaux et nationaux, les pays de la sous-région ont identifié les sites prioritaires sur la base de l’importance de leur biodiversité et des activités socio-économiques.la Guinée avec la Sierra Léone. Pour chaque site, l’importance relative mondiale, éco-régionale et/ou nationale a été identifiée. »

 

share by email email