All our publications and other materials

Current publications | Search

Les forets inondées: trésors du Delta Intérieur du Niger au Mali

Le présent rapport décrit le contexte et la genèse des forêts inondées du Delta Intérieur du Niger, leur importance pour les populations et pour la nature, et leurs populations ichtyologiques et aviaires. Par ailleurs, il donne un aperçu complet de l’état actuel des forêts ainsi qu’un plan stratégique pour la restauration et la protection de ces forêts pour l’avenir.   


Description:

Les forêts inondées forment un habitat unique dans le Delta Intérieur du Niger. Des essences rares y reçoivent des inondations prolongées qui alternent avec des mois de sécheresse. Ainsi, les forêts inondées sont extrêmement pauvres en essences, avec parfois une seule dans certaines forêts: Acacia kirkii. En revanche, ces mêmes forêts sont très riches en oiseaux d’eau coloniaux nicheurs, accueillant parfois des dizaines de miliers de pas moins de seize espèces asssorties. 

Ces forêts aviaires ont été traditionnellement chéries par les populations locales, parce que l’espèce la plus courante, le héron garde-boeufs, participe à la lutte contre les criquets pour l’agriculture, tandis que les entes des oiseaux ont fait de cette impénétrable jungle épineuse une aire principale de production de poissons, et ont fertilisé les sols tout autour. Les forêts inondées avaient donc de fortes valeurs sociales, culturelles, économiques et du point de vue de la biodiversité.

Des siècles durant, les habitants ont géré ces forêts avec succès, appliquant un sytème dans lequel différents groupes d’usagers (éleveurs et pêcheurs) alternent les responsabilités entre la saison sèche et la saison des pluies. Ce mode de gestion traditionnel s’est effondré à la suite de changements politiques survenus dans les années 1960, suivis de sécheressses catastrophiques dans les années 1970 et 1980, où la plupart des forêts inondées ont été détruites. Avec le retour des inondations dans les années 1990, les habitants ont reconnu leurs pertes, et les ont souvent regrettées; des efforts de restauration au niveau communautaire ont alors commencé, avec l’aide de l’UICN (depuis le milieu des années 1980) et de Wetlands International (depuis la n des années 1990), ainsi que d’autres partenaires.

Le présent rapport décrit le contexte et la genèse des forêts inondées du Delta Intérieur du Niger, leur importance pour les populations et pour la nature, et leurs populations ichtyologiques et aviaires. Par ailleurs, il donne un aperçu complet de l’état actuel des forêts ainsi qu’un plan stratégique pour la restauration et la protection de ces forêts pour l’avenir.  

share by email email